Dragon Ball Z : Battle of Z, vraie tatane en compagnie de Goku

DBZbattleofz_00

Comment retranscrire l’esprit de Dragon Ball Z pour livrer une expérience ludique de qualité ? C’est la question à laquelle tente de répondre Bandai Namco depuis plus de 20 ans. Et si les jeux DBZ se sont souvent concentrés sur les duels de Kameha et autres Final Flash, Battle of Z opte pour une optique un peu différente mais pas moins intéressante.

Les fans de Dragon Ball Z connaissent forcément les OAV, ces moyens métrages sortis directement en vidéo et souvent constitués de combats jouissifs, parfois quitte à mettre de côté la chronologie de la série. Battle of Z reprend un peu ce principe, et limite l’histoire de la série à sa plus simple expression au profit de joutes endiablées. A vrai dire, si vous recherchez une histoire mise en scène par des cinématiques aussi réussies que celles des derniers Naruto, Battle of Z n’est assurément pas fait pour vous. En revanche, si vous êtes en quête d’un jeu qui retranscrit le côté frénétiques d’un combat entre Goku et Vegeta, celui-ci est susceptible de vous intéresser.

Les attaques synchronisées sont l'une des bonnes idées de cet épisode.

Les attaques synchronisées sont l’une des bonnes idées de cet épisode.

Car le titre bouleverse une recette vieillissante. Quand les Budokai et autres Tenkaichi se focalisent sur des combats à base de Ki, Battle of Z privilégie le corps-à-corps et la nervosité qui en découle. C’est ce qui le différencie des derniers jeux inspirés de la série : quand certains limitent leur gameplay à des attaques à distance, Battle of Z dynamise le tout à coup de tatane. C’est d’autant plus vrai que les combats sont axés sur le multijoueur et rassemblent jusqu’à deux équipes de quatre individus. Dès lors, quelques coups spéciaux apparaissent, à l’instar des attaques synchronisées (plusieurs combattants s’en prennent à un même protagoniste) ou des poursuites permettant d’attaquer un ennemi propulsé par un allier.

En réalité, Battle of Z limite la narration et la mise en scène au strict minimum. En dehors des poursuites et attaques synchronisées (qui retranscrivent parfaitement la violence des affrontements), le jeu mise tout sur l’instantanéité du gameplay. Ainsi, les boules et rayons énergétiques ne segmentent plus les confrontations avec des cinématiques. Un choix logique compte tenu de l’orientation multi du titre (mettre en scène une attaque spéciale entrainerait une perte de rythme pour tous), mais qui en plus dynamise considérablement l’action.

Pour mettre en avant l'aspect coopératif, les développeurs ont intégré des combats contre des boss.

Pour mettre en avant l’aspect coopératif, les développeurs ont intégré des combats contre des boss.

Malgré la simplicité de son gameplay, Battle of Z n’oublie pas une composante fondamentale de la série : l’entraide. Les batailles nécessitent la plus grande vigilance et même contre l’ordinateur, notre équipe dispose d’un nombre de vies limité. Pour réanimer un allier, il suffit de se diriger vers lui et d’appuyer sur une touche. Evidemment, tout cela s’effectue dans un laps de temps ricrac (quelques secondes). Un parti pris qui met en exergue le principal défaut du jeu : l’intelligence artificielle de l’ordinateur. Pris dans le feu de l’action, ce dernier oublie presque systématiquement de réanimer ses camarades.

Heureusement, les développeurs ont apporté deux solutions à ce problème. Premièrement, Battle of Z permet de personnaliser son personnage afin d’augmenter ses caractéristiques et lui conférer des capacités. Très addictif, ce système fait office de belle carotte pour le joueur. Ensuite, le titre propose de parcourir le mode histoire à plusieurs. Avec une équipe relativement équilibrée (certains personnages sont axés sur le soutien), il devient possible de venir à bout des chapitres ardus avec plus d’aisance. Enfin, comme dans la série, la coopération est aussi au cœur des attaques les plus dévastatrices. Ainsi, les coups ultimes nécessitent que les camarades envoient leur Ki pendant qu’un joueur concentre son énergie. Un point étonnamment fidèle au manga, et qui finit de rendre cette expérience singulière… à condition de pouvoir jouer sur internet.

Acheter Dragon Ball Z : Battle of Z sur Xbox 360, PlayStation 3 ou PlayStation Vita
A lire aussi :